Une université populaire en chair et en ligne, dédiée aux Humanités...



Introduction à la lecture de Rousseau

« Quand on entreprend un livre, on se propose d’instruire le public de quelque chose qu’il ne savait pas, ce qui se fait en lui apprenant de nouvelles vérités, ou en le désabusant de quelques fausses opinions dont il était imbu ».


Introduction à la lecture de Rousseau
Après le Discours sur les sciences et les arts, dans lequel Rousseau montre que le développement des sciences des arts, si couramment célébré au XVIIIe siècle, est corrélatif de la corruption des hommes, de quelles fausses opinions nous désabuse-t-il dans sa première grande œuvre philosophique, le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes ?

On croit au XVIIIe siècle qu’il y a entre les hommes des inégalités naturelles ; et l’on continue de croire aujourd’hui que les hommes sont par nature agressifs ou faibles, méchants ou serviles, que certains sont faits pour être dirigés et d’autres pour commander, que certains méritent leur richesse et que d’autres n’ont rien fait pour sortir de la pauvreté. Mais tant que nous ne nous sommes pas interrogés sur la nature de l’homme, ces jugements n’ont aucune valeur, ils sont le fruit de nos préjugés, car formés d’après les hommes que nous avons sous les yeux en oubliant que ceux-ci sont le fruit d’une longue histoire. Il faut donc remonter à la nature de l’homme en lui ôtant « ce que les circonstances ou progrès ont ajouté à son état primitif ». Nous serons ainsi amenés à construire avec Rousseau une fiction rationnelle, l’état de nature, qui doit nous permettre de savoir à quoi nous en tenir sur la nature de l’homme. Puis nous ferons l’histoire du développement de nos facultés (la raison, le langage, l’imagination…), de nos passions et désirs, et des sociétés humaines (l’apparition de la coopération, de la civilité, de la propriété, du travail, la naissance des lois…) pour bien juger de notre état présent.

Ce cours prendra pour guide le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, œuvre matricielle de Rousseau, dans laquelle les fondements de son système sont posés, et en proposera une lecture suivie. Il sera bien entendu une invitation à lire l’ensemble de son œuvre et à réfléchir à nouveaux frais aux conditions d’une politique démocratique. Car, contrairement à ce que des lectures caricaturales pourraient faire croire, le projet de Rousseau n’est pas de nous faire revenir à un état de nature qui n’a jamais existé, mais de nous interdire de nous résigner aux inégalités et de créer, par un surcroît d’artifice, les conditions de la justice : il faut pour cela une nouvelle manière de penser, à laquelle cette lecture de Rousseau a l’ambition de donner vie.

Vous trouverez sur le blog consacré à ce cours le détail des séances ainsi que des textes, des liens et des indications bibliographiques.

Nicolas Franck