Un atelier de lecture de l'Université conventionnelle animé par Nicolas Franck


Mercredi 2 juin 2010 de 20h à 22h, au Lycée Dorian, 74, avenue Philippe-Auguste, Paris XI.
L'entrée est libre et gratuite.
Cette séance portera sur les deux derniers paragraphes de la deuxième partie.


Après avoir très rapidement, et au conditionnel, indiqué des développements qui pourraient être faits sur le développement des inégalités en faisant une sorte d'histoire des gouvernements, Rousseau se presse de conclure, comme si l'essentiel avait été dit et qu'il n'avait plus grand chose à ajouter. Et, d'une certaine façon, nous ne pouvons qu'être déçus par la pauvreté apparente de la réponse que Rousseau donne à la question posée par l'Académie de Dijon: "L'inégalité morale, autorisée par le seul droit positif, est contraire au Droit Naturel, toutes les fois qu'elle en concourt pas en même proportion avec l'inégalité physique". Autant dire que l'inégalité n'est légitime que si elle correspond au mérite de chacun.

Cette déception constituera le point de départ de notre réflexion.
D'un point de vue historique d'abord: héritiers des principes de 1789, nous ne voyons pas ce que cette proposition peut avoir de révolutionnaire dans la France de 1755.
D'un point de vue philosophique ensuite: la conclusion de Rousseau s'appuie sur une redéfinition de l'homme, dont la nature est caractérisée par sa variabilité: "le Genre-humain d'un âge n'étant pas le Genre-humain d'un autre âge" il faut renoncer à l'idée que l'homme a une nature uniforme et peut-être même, plus radicalement, faut-il abandonner l'idée d'une nature humaine. Comment le faire sans renoncer en même temps à l'idée d'une unité du genre humain?

Cette dernière séance sera enfin l'occasion de récapituler le chemin parcouru de l'homme naturel à "l'homme de l'homme", en mettant tout particulièrement l'accent sur le développement de l'amour-propre.


Nicolas Franck
Rédigé par Nicolas Franck le Dimanche 30 Mai 2010 à 22:18
Il me sera impossible de faire cours le 5 mai.
Je vous prie de m'en excuser.

La prochaine séance sera le 19 mai à 20h.


Nicolas Franck
Rédigé par Nicolas Franck le Dimanche 2 Mai 2010 à 22:01