Un atelier de lecture de l'Université conventionnelle animé par Nicolas Franck

Mercredi 19 janvier 2011 de 19h30 à 21h30, au Lycée Dorian, 74, avenue Philippe-Auguste, Paris XI.
L'entrée est libre et gratuite.
Cette séance portera sur les chapitres 6 et 7 du premier livre du Contrat Social.


"Quiconque refusera d'obéir à la volonté générale y sera contraint par tout le corps: ce qui ne signifie autre chose sinon qu'on le forcera d'être libre." Comment comprendre cette très paradoxale affirmation alors que nous avons vu que la question de la liberté était la pierre de touche du Contrat Social?

Rousseau, en formulant explicitement le pacte social (chap. 6) semble remettre en cause sa critique radicale de l'aliénation (chap. 4). Il avait en effet expliqué qu'aucun homme ne pouvait aliéner sa liberté: cet acte est celui d'un fou et l'aliénation "est un mot qui n'a aucun sens". C'est pourtant en recourant à ce concept contradictoire qu'il présente le pacte social, dont "toutes les clauses bien entendues se réduisent à une seule, savoir l'aliénation totale de chaque associé avec tous ses droits à toute la communauté" (chap. 6).

La lecture attentive des chapitres 6 et 7 nous permettra de lever cette contradiction. Elle nous conduira à poser les fondements d'une réflexion sur le rapport entre le citoyen et l'État.


Le cours peut être téléchargé ici.

Nicolas Franck
Rédigé par Nicolas Franck le Lundi 17 Janvier 2011 à 15:48






RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Liens rousseauistes


Galerie