Une université populaire en chair et en ligne, dédiée aux Humanités...


Adam Smith

Des entraves à l'importation. Richesse des nations IV.2

[…] 1. Chaque individu met sans cesse tous ses efforts à chercher, pour tout le capital dont il peut disposer, l'emploi le plus avantageux; il est bien vrai que c'est son propre bénéfice qu'il a en vue, et non celui de la société; mais les soins qu'il se donne pour trouver son avantage personnel le conduisent naturellement,...

Des salaires du travail. Richesse des nations I.7

1. Ce qui constitue la récompense naturelle ou le salaire du travail, c'est le produit du travail. 2. Dans cet état primitif qui précède l'appropriation des terres et l'accumulation des capitaux, le produit entier du travail appartient à l'ouvrier. Il n'a ni propriétaire ni maître avec qui il doive partager. 3. Si...

Du principe qui donne lieu à la division du travail. Richesse des Nations I.2

1. Cette division du travail, de laquelle découlent tant d'avantages, ne doit pas être regardée dans son origine comme l'effet d'une sagesse humaine qui ait prévu et qui ait eu pour but cette opulence générale qui en est le résultat ; elle est la conséquence nécessaire, quoique lente et graduelle, d'un certain penchant naturel...

De la division du travail. Richesse des nations I.1.

1. Les plus grandes améliorations dans la puissance productive du travail, et la plus grande partie de l'habileté, de l'adresse, de l'intelligence avec laquelle il est dirigé ou appliqué, sont dues, à ce qu'il semble, à la Division du travail. [...] 2. Prenons un exemple dans une manufacture de la plus petite importance,...