Une université populaire en chair et en ligne, dédiée aux Humanités...


Aristote

A l'origine de l'art poétique: le penchant naturel des hommes pour l'imitation

L’homme est un animal mimétique. On doit à cette caractéristique essentielle la naissance de la poésie qui se définit spécifiquement chez Aristote comme l'imitation au moyen du langage. Cette tendance naturelle se manifeste de deux manières: l’une est active et pousse à produire des œuvres, l’autre est réceptive et nous fait...

Proportionner la science à son objet. Ethique à Nicomaque I. 7

Ce n'est qu'en apparence que l'arpenteur et le géomètre parle des mêmes choses : lignes et surfaces. Si l'un n'y voit qu'un problème de cadastre à déterminer selon la justice humaine, le second y cherche une contemplation pure, et enfin la vérité qui ne s'ouvre qu'à l'esprit contemplatif. peut-être le tout de la science...

Questions de principes. Ethique à Nicomaque I.2

L'illusion commune en matière de sens est que les faits parlent d'eux-même, ou si l'on veut qu'une connaissance quelconque peut se passer de principes. Or comment, sans eux, ne serait-ce que comprendre un raisonnement ou pouvoir écouter un cours? Parce que penser suppose toujours de se donner cette peine, la science veut des...

La connaissance morale, un savoir "approché"? Ethique à Nicomaque I.1

Que la science morale ne soit pas susceptible de l'exactitude d'une science mathématique ne constitue un défaut que pour qui ignore l'objet même de l'éthique, qui est d'apprendre à juger sainement et avec sûreté des choses humaines. Le caractère approché de cette science ne signifie alors pas qu'elle oeuvre par approximation,...

Qu'est-ce que le bonheur? Ethique à Nicomaque I.6

Cet extrait, que nous donnons toujours dans la traduction de soeur Pascale Nau, nous permettra de comprendre ce qu'Aristote entend par vie heureuse, et pourquoi celle-ci consiste précise à vivre selon la "vertu". Mais l’identification du bonheur et du Bien Suprême apparaît sans doute comme une chose sur laquelle tout le...
1 2