Une université populaire en chair et en ligne, dédiée aux Humanités...


Introduction aux extraits de Marx


Cette petite mise au point n'a d'autre but que d'ouvrir le chemin à une lecture de nos quelques extraits des Manuscrits de 1844 (1844), de l'Introduction à la Contribution à la critique de l’économie politique (1859) et enfin du Capital (1867) ; prélude à la lecture des oeuvres elles-mêmes.




Karl Marx a été un auteur prolifique, et ses nombreux ouvrages ont concerné la philosophie, l’histoire et l’économie politique. Les centres d’intérêt et les sujets d’étude de Marx ayant nettement évolué au cours de sa vie, il est habituel de distinguer le « jeune Marx » philosophe du « vieux Marx » économiste, le tournant prenant place dans les années 1840.

Tous les écrits de Karl Marx, même ceux non publiés de son vivant, ont fait l’objet d’intenses travaux de critique, d’édition et de diffusion de la part des chercheurs d’Union Soviétique.

Les Manuscrits de 1844 ont été publiés pour la première fois en 1932. Ils regroupent une série de notes de Marx sur la propriété, l’argent et le travail, qui utilisent les concepts hégéliens (notamment celui d’aliénation) pour analyser les processus à l’œuvre dans l’Europe de la révolution Industrielle.

A partir des années 1850, Karl Marx consacre la plupart de ses travaux à l’économie politique, tout en publiant, de temps à autre, des ouvrages d’analyse sur l’actualité.

En 1857, Marx s’engage dans la rédaction d’une Contribution à la critique de l’Economie Politique, qui doit comprendre six tomes (respectivement traitant du capital, du travail, de la terre, de l’Etat, du commerce international et du marché mondial).

En 1859, l’Introduction à la Contribution à la critique de l’Economie Politique est publiée. Suite à de graves problèmes financiers, Marx ne reprend son travail sur cet ouvrage qu’en 1863, ce qui aboutira en 1867 à la publication de l’ouvrage le plus célèbre du Marxisme : le premier livre du Capital. Les deux livres suivants seront édités par Engels, de manière posthume, à partir des notes de Marx, en 1885 et 1894.



Thomas Vendryes