Une université populaire en chair et en ligne, dédiée aux Humanités...


Séance du 19 mars 2009



Nous nous demanderons ce que signifie la fin du chapitre 6, « une hirondelle ne fait pas le printemps » et nous passerons à la réflexion sur les parties de l’âme et sur la distinction qui lui est liée entre vertus éthiques et dianoétiques – c’est-à-dire au problème du rapport du caractère et de l’intelligence.

La suite de l’ouvrage nous apprendra en effet que le caractère sans l’intelligence est une fausse vertu et que l’intelligence sans le caractère est inévitablement dévoyée : la difficulté pour la réflexion philosophique est de ne pas séparer vertus éthiques et dianoétiques quoique l’analyse et les nécessités de l’exposé nous forcent à les examiner à part les unes des autres.

Jean-Michel Muglioni








La critique du jugement
Lire Descartes
 



Lire Platon
Lire Kant
Philosophie et religion



Lire Balzac
Questions sur le vivant
Histoire de l'art