Un atelier de lecture régulier de l'Université conventionnelle autour de la Comédie humaine



Notre prochaine séance se déroulera le samedi 18 décembre à la librairie le Merle moqueur, 53 rue de Bagnolet (Paris XXème) et sera animée par Sami El Hage. L'entrée est libre et gratuite.


Le père Goriot, 18 décembre 2010

Classique entre tous, Le père Goriot est peut-être l'oeuvre la plus communément réduite à un vague souvenir scolaire. Raison de plus pour redécouvrir ce drame de la paternité qui voit se croiser tant de figures incontournables de la comédie balzacienne : Rastignac, bien sûr, Goriot, Nucingen... et Vautrin, le forçat maître du destin de tous les ambitieux.

Leçon de politique, de sociologie, le roman ménage ses effets en même temps qu'il plante son décor. Sami El Hage vous propose de déplier les multiples intrications du récit, comme l'incroyable chambre d'échos qu'il constitue pour l'oeuvre de Balzac.






le_pere_goriot.mp3 Le père Goriot.mp3  (191.54 Mo)


Notre prochaine séance aura lieu le dimanche 7 novembre, au merle moqueur, de 17h à 19h. Elle sera consacrée à la Duchesse de Langeais, petit roman faisant partie de l'histoire des treize. Alors bonne lecture!


La duchesse de Langeais (07/11/10)
Les amours contrariés d'un soldat de Napoléon revenu du désert et comme de la mort même avec une aristocrate coquette et reine de la mode, voila de quoi décliner en même temps que des motifs romanesques la trame d'un drame profond : celui des malentendus et des distances que les jeux sociaux tissent entre ceux qui croient s'aimer.

Balzac fait ainsi plus que se venger, dans ce roman, d'une amante fuyante. Il nous peint en effet des personnages dominés par les exigences contraires de leur volonté souveraine, impérieuse autant dans le désir de Montriveau que dans la fierté d'Henriette de Langeais, et d'une société impitoyable. Ainsi les grandes âmes ne peuvent-elles que s'écorcher les unes aux autres et chercher dans la colère ou la retraite un dénouement que refuse toujours le simple devenir.

En illustration, une scène de la dernière adaptation cinématographique du roman, en 2007 par Jaques Rivette, Ne touchez pas à la hache.

duchesse_de_langeais.mp3 duchesse de langeais.mp3  (207.13 Mo)


Une fois n'est pas coutume, nous avons décidé de prendre un peu d'avance et de vous proposer un programme de lecture dès le début de l'année "universitaire". Comme vous le verrez, celui-ci n'est pas entièrement complet, et laissera donc une place à la discussion : n'hésitez pas à nous faire par de vos suggestions!


Les séances de l'atelier balzacien se dérouleront désormais à la librairie du Merle moqueur, dans le XXème arrondissement de Paris, les samedis de 17h à 19h (sauf pour la première séance qui se déroulera un dimanche aux mêmes horaires.)

Trois romans ont d'ors et déjà été choisis : La duchesse de Langeais, Le père Goriot et Le chef d'oeuvre inconnu. Le planning ci-dessous vous permettra d'étalonner vos lectures ou vos relectures.

Programme des lectures 2010-2011


L'atelier se déroulera le samedi 29 mai, en fin d'après-midi (18-20h) ; à la maison des associations du onzième, 8 rue du général Renault, métro Voltaire ou Parmentier. Il sera animé par Anna Arzoumanov.


Illusions perdues (29/05/10)
Les Illusions perdues nous peignent le triste parcours de Lucien de Rubempré, aspirant poète et"grand homme de province", monté à Paris pour se faire un nom et une vie. Ces désillusions et ses faiblesses sont la matière d'un roman construit tout en constraste.

Car la grâce et la mollesse de Lucien sont pris entre la patience et la générosité de sa famille, de son grand ami d'Angoulème, David Séchard, et l'austérité noble du "cénacle", ce groupe de littérateurs parisiens dominé par d'Arthez, et résolu à braver la misère pour l'honneur de l'idée. Roulant entre ces deux rives, Lucien s'échoue sur le mystérieux abbé Herrera, qui en fera sa créature.

Roman faustien, tout à la fois peinture morale d'un velléitaire et tableau cruel du monde parisien, et en particulier du milieu des journalistes, Illusions perdues, reste un des grands monuments de la Comédie humaine.

balzac_arzoumanov_29_05_10.mp3 balzac-arzoumanov.29-05-10.mp3  (152.77 Mo)

1 2 3





Archives

RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile