un atelier de lecture animé par Jean-Michel Muglioni


Cette quatrième séance se déroulera au lycée Dorian, de 19h30 à 21h30, le mercredi 30 novembre 2011. L'entrée est libre est gratuite.


L'illusion métaphysique et sa nécessité (30/11/11)
Nous prendrons l’exemple de la notion de substance pour comprendre l’ambition de la métaphysique dont Kant entreprend la critique. Il faudra cette fois entrer dans le vocabulaire scolastique de la philosophie, et connaître le sens de termes comme catégorie, sujet, prédicat…

Leibniz et la substance

Ce sera l’occasion de prendre aussi la mesure de l’ontologie leibnizienne, car si la critique de la métaphysique montre en quoi consiste l’illusion métaphysique, elle en montre par là-même la nécessité : ce n’est pas l’erreur de petits esprits ou de superstitieux, mais une illusion à laquelle nul ne peut échapper – comme celle qui nous fait voir sur la mer une ligne d’horizon, illusion qui une fois comprise cesse de nous tromper mais demeure.

On s'appuiera en particulier sur l'idée de substance, telle que Leibniz en formule la notion dans ce célèbre passage de sa lettre à Arnaud du 30 avril 1687 : « Je tiens pour un axiome cette proposition identique qui n'est diversifiée que par l'accent : que ce qui n'est pas véritablement un être n'est pas non plus véritablement un être. On a toujours cru que l'un et l'être sont des choses réciproques. Autre chose est l'être, autre chose est des êtres, ; mais le pluriel suppose le singulier, et là où il n'y a pas un être, il y aura encore moins plusieurs êtres. »




kant__2__4.mp3 kant (2)-4.mp3  (143.9 Mo)


Jean-Michel Muglioni Lundi 28 Novembre 2011



Archives

Recherche

RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile


Dernières notes sur le site de l'Université conventionnelle
Galerie