Un atelier de lecture de l'Université conventionnelle animé par Nicolas Franck

Mercredi 8 décembre 2010 de 20h à 22h, au Lycée Dorian, 74, avenue Philippe-Auguste, Paris XI.
L'entrée est libre et gratuite.
Cette séance portera sur les chapitres 4 et 5 du premier livre du Contrat Social.


Qu'est-ce qu'un peuple?
Comme j'ai, al dernière fois, été trop long sur le chapitre trois et que nous n'avons pas eu le temps d'aborder le chapitre quatre, nous commencerons par en faire une rapide lecture. Nous nous intéresserons tout particulièrement aux notions de consentement et de dignité qui n'ont été que survolées lors la discussion qui a suivi le cours. Je ne puis mieux faire que de vous renvoyer à sa présentation.

Si nous en avons le temps (je suis prudent), nous aborderons avec le chapitre cinq la partie positive de ce premier livre du Contrat Social.

Il résulte des quatre premiers chapitres que l'autorité ne peut avoir aucune origine naturelle, et que n'importe quelle convention ne peut fonder un ordre politique légitime. Le pacte de soumission n'en est pas un, puisqu'il ne comporte aucun engagement mutuel. Un peuple ne peut exister par une force extérieure, celle du despote qui le contraint ou du souverain qui le représente, mais parce que les individus qui le constituent s'engagent à former un corps politique. Il est donc le résultat d'un acte volontaire, peut-être cet acte-même, et non une réalité sociale ou historique comme on a trop souvent tendance à le croire.

L'enregistrement du cours peut être téléchargé



Nicolas Franck
Rédigé par Nicolas Franck le Samedi 4 Décembre 2010 à 21:11